Frère d'âme
EAN13 : 9782021398243
ISBN :978-2-02-139824-3
Éditeur :Le Seuil
Date Parution :
Collection :Cadre rouge
Nombre de pages :176
Dimensions : 20 x 14 x 1 cm
Poids : 220 g

Frère d'âme

De

Vendu par Librairie Lorguaise (Lorgues 83510)

17.00€

Autre version disponible :

Ebook - Le SeuilEn stock11,99 €

Un matin de la Grande Guerre, le capitaine Armand siffle l’attaque contre l’ennemi allemand. Les soldats s’élancent. Dans leurs rangs, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent alors sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d’Alfa, son ami d’enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s’enfuit. Lui, le paysan d’Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l’effroi. Au point d’effrayer ses camarades. Son évacuation à l’Arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité dont la convocation fait figure d’ultime et splendide résistance à la première boucherie de l’ère moderne.
--------------------------------------
Prix de la Matinale de l’Ecole normale supérieure - 2018
Prix Goncourt des lycéens - 2018

David Diop (Auteur) a également contribué au livre...

Image manquante

COUPS DE PILON, poèmes

David Diop

Présence Africaine

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 6,20 €
En savoir plus sur David Diop

2 Commentaires 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

A la vie, à la mort

5 étoiles

Par .

David Diop publie un roman poignant sur la Grande Guerre, le roman d’une humanité perdue et retrouvée au cœur de l’horreur, à travers l’histoire de deux amis inséparables, tirailleurs sénégalais séparés par la mort et la folie.

**Une histoire de vengeance et de folie**

Alfa Ndiaye a perdu son « plus que frère » sur le champ de bataille. Lorsque Mademba, gravement blessé, l’a supplié de l’achever pour abréger ses souffrances, Alfa n’en a pas eu le courage. Empli de la rage et de la culpabilité du survivant, il décide de venger la mort de son ami en contrevenant aux règles de « la guerre civilisée ». A chaque expédition, il torture un ennemi à mort et rapporte une main allemande dans sa tranchée ; mais après plusieurs trophées macabres, ses camarades le regardent avec effroi. On le croit fou, et même sorcier.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

4 étoiles

Par .

Toubab et chocolat, soldats blancs et soldats noirs reunis dans les tranchées de la Première Guerre mondiale ...
C’est une histoire épouvantable comme savent les produire les guerres, une vengeance terrible d’un soldat Sénégalais qui aura vu mourir son ami sous ses yeux. On hésite entre simplicité d’esprit, fraternité réelle, sauvagerie et folie engendrée par les combats, naïveté ou vrai calcul pour trouver un sens à cette vengeance.
La dernière partie du roman avec l’évocation de la jeunesse africaine des protagonistes offre quelques pistes... Les mots sont simples et les idées martelées par des répétitions multiples: cela confère au récit un rythme entêtant, j’ai même parfois eu l’impression d’écouter du slam !
Ça se lit d’une traite, ça s’entend comme un témoignage craché par un homme haletant revenu de l’enfer. Un vrai coup de tonnerre.