Rencontre avec René Frégni samedi 31 mars 2018 Médiathèque du Cannet des Maures

Rencontre avec René Frégni samedi 31 mars 2018 Médiathèque du Cannet des Maures
La fiancée des corbeaux

La fiancée des corbeaux

René Frégni

Folio

En stock, expédié aujourd'hui 6,60 €
Les vivants au prix des morts

Les vivants au prix des morts

René Frégni

Gallimard

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,00 €
Je me souviens de tous vos rêves
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 6,00 €

Le mercredi 31 janvier 2018 à 15h00

Médiathèque du Cannet des Maures

Rencontre avec René Frégni samedi 31 mars 2018 Médiathèque du Cannet des Maures

Rencontre avec René Frégni

Dans les livres de Frégni, il y a de la passion, du plaisir, de la folie, du génie, de la rage, de la révolte, de l’amour fou, de la volupté, « du bruit et de la fureur ». C’est tout le sud de Giono qui gronde entre ces lignes, avec la force d’un rugissement, d’un roulement de tambour, d’un bouillonnement. On est éclaboussé de lumière, ébloui par le soleil et par l’ombre, on flirte avec Dieu et le Diable, entre fulgurance et fracas. C’est un cri, c’est un don. C’est flamboyant comme l’été dans les collines à Manosque… C’est Giono au XXIème siècle. Lire René Frégni, c’est se régénérer. On entre avec délectation dans son dernier roman « Je me souviens de tous vos rêves » qui fleure bon la Provence flamboyante. On tombe dans sa lumière, enivré par cette nature aimée, cette nature belle comme un fruit, et on en ressort ému, foudroyé, « autrement le même » comme dirait Lacan. Durant deux cents pages, on tutoie les étoiles, électrisé par ses mots percutants qui ne sont finalement que le miroir de cette personnalité hors du commun. Car René Frégni est un tempérament ardent, un cœur de poète et « une forteresse de pudeur », il est surtout un immense écrivain qui a l’art de conférer à toute chose une beauté aiguë. C’est pourquoi chacun de ses romans est une rencontre. Une rencontre inoubliable… On l’aura compris, il n’y a rien de tiède ni de mitigé, rien de petit ni de mesquin chez ce marseillais généreux qui anime depuis des années des ateliers d’écriture dans les prisons. Grâce à la magie des mots, cet écrivain a offert aux détenus la possibilité de s’évader, de fuir l’ombre pour la lumière, de retourner à la vie. Il leur a restitué un imaginaire. Avec René Frégni, la route est belle… Rencontre avec un écrivain solaire.