La Terre invisible
EAN13 : 9782283032244
ISBN :978-2-283-03224-4
Éditeur :Buchet-Chastel
Date Parution :
Collection :Littérature française
Nombre de pages :192
Dimensions : 19 x 12 x 1 cm
Poids : 202 g

La Terre invisible

De

Autre version disponible :

Ebook - Buchet/ChastelEn stock9,99 €

En 1945, dans une ville d’Allemagne occupée par les alliés, un photographe de guerre anglais qui a suivi la défaite allemande ne parvient pas à rentrer chez lui en Angleterre. Il est sans mot devant les images de la libération d’un camp de concentration à laquelle il a assisté.

Il est logé dans le même hôtel que le colonel qui commandait le régiment qui a libéré le camp. Ayant vu les mêmes choses qui les ont marqués, ils sont devenus des sortes d’amis. Un soir, le photographe expose son idée de partir à travers l’Allemagne pour photographier les gens devant leur maison. Il espère ainsi peut-être découvrir qui sont ceux qui ont permis l’existence de ces camps. Le colonel met à sa disposition une voiture et un chauffeur de son régiment. C’est un très jeune soldat qui vient d’arriver et qui n’a rien vu de la guerre.

Le photographe et son jeune chauffeur partent au hasard sur les routes. Le premier est hanté par ce qu’il a vu, et le second est hanté par des évènements plus intimes survenus chez lui en Angleterre. Le roman est ce voyage.

Hubert Mingarelli (Auteur) a également contribué aux livres...

La route de Beit Zera / roman

La route de Beit Zera / roman

Hubert Mingarelli

Points

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 6,20 €
EbookLa route de Beit Zera

La route de Beit Zera

Hubert Mingarelli

Stock

Disponible en quelques minutes ! 6,49 €
La route de Beit Zera

La route de Beit Zera

Hubert Mingarelli

Stock

Indisponible sur notre site
L'incendie

L'incendie

Hubert Mingarelli, Antoine Choplin

Fosse Aux Ours

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 13,00 €
Un repas en hiver / roman, roman

Un repas en hiver / roman, roman

Hubert Mingarelli

J'Ai Lu

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 7,20 €
EbookL'homme qui avait soif

L'homme qui avait soif

Hubert Mingarelli

Stock

Disponible en quelques minutes ! 10,99 €
En savoir plus sur Hubert Mingarelli

2 Commentaires 3 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

1939-1945, photographie

2 étoiles

Par .

Ce roman est donc l’histoire d’une errance avec entre les deux hommes des secrets que le photographe tente de percer : celui de son chauffeur, celui des allemands qui ont laissé faire.

Mais le photographe et son chauffeur ne croisent que des gens simples qui se sont débrouillés comme ils ont pu à la fin de la guerre.

Je retiendrai de cette lecture cette incompréhension, cette absence de sens.

L’image que je retiendrai :

Celle de la voiture suivant le cours du fleuve.

https://alexmotamots.fr/la-terre-invisible-hubert-mingarelli/

3 étoiles

Par .

Allemagne, juillet 1945. Démobilisés, les soldats anglais quittent peu à peu le pays vaincu et exsangue. Un photographe de guerre ne peut se résoudre à rentrer chez lui, hanté par les images d'un camp de concentration libéré par les troupes anglaises. Dans l'espoir insensé de comprendre une telle barbarie, il part sur les routes allemandes à la rencontre d'un peuple qui a laissé faire. Le soldat O'Leary qui vient d'arriver et n'a pas connu les combats lui sert de chauffeur. Le périple commence et les deux hommes échangent peu, partageant seulement les rations militaires et l'inconfort des nuits passées dans la voiture. Au fil du fleuve qu'ils longent, ils rencontrent des hommes, des femmes, des enfants, toujours méfiants, parfois hostiles, rarement amicaux. Le photographe prend des clichés, le chauffeur l'interroge sur cette démarche qu'il ne comprend pas tout en distillant des confidences sur sa vie avant la guerre. Unis par les expériences partagées lors de cet improbable périple, les deux Anglais évoluent dans une ambiance de fin du monde, dans un pays qui panse ses plaies.

Deux hommes hantés, un pays dévasté, un drame. Minimaliste, l'écriture d'Hubert Mingarelli nous entraîne, à coup de phrases sèches et concises, dans un road-trip dans l'Allemagne de 1945. À la rencontre des Allemands dont on ne sait s'il faut les mépriser, les haïr ou les plaindre.
Deux solitaires qui échangent leurs silences, un environnement figé et des questions sans réponses. Que cherche le photographe en fixant sur la pellicule ces familles devant leurs maisons ? Une trace d'humanité alors qu'il a vu que les hommes étaient capables du pire ? Dans sa rétine des images de morts, des corps entassés, des êtres martyrisés, la barbarie nazie, dans son objectif monsieur et madame tout le monde esquissent un sourire timide, pas conscients encore du fait que demain le monde entier les jugera...
Un livre étrange, une ambiance lourde, des personnages qui gardent leur mystère jusqu'au bout... une lecture qu'on termine avec soulagement pour retrouver un peu de soleil, de joie, de bonheur.