LA PART DU HEROS - LE MYTHE DES ARGONAUTES ET LE COURAGE D AIMER, Le mythe des Argonautes et le courage d’aimer
EAN13 : 9782251448978
ISBN :978-2-251-44897-8
Éditeur :Les Belles Lettres
Date Parution :
Nombre de pages :272
Dimensions : 21 x 14 x 2 cm
Poids : 360 g
Langue : français

La part du heros - le mythe des argonautes et le courage d aimer

Le mythe des Argonautes et le courage d’aimer

Autre version disponible :

Ebook - Les Belles LettresEn stock13,99 €

Après le best-seller La Langue géniale, Andrea Marcolongo raconte son voyage personnel vers cette Ithaque tant convoitée que représente pour tous l’âge adulte.
« Trois mille ans après le voyage d’Argô, nous vivons dans un Reader’s Digest collectif – nous sommes désormais la version facile, simplifiée, synthétisée de nous-mêmes.
L’unique impératif est de ne jamais oser. Ne brûler aucun navire, mais, bien au contraire, les accumuler tous, les uns sur les autres, au cas où ils pourraient servir, au cas où nous laisserions tout pour fuir.
Nous regardons encore les étoiles, mais nous ne savons plus nous orienter dans l’immensité que nous sommes pour nous-mêmes. Trouver notre place dans le monde. Nous avons cessé de donner aux constellations le nom de nos histoires.
Atteindre son but demande de la ténacité, et surtout de ne pas admettre l’idée que nous pourrions peut-être faillir.
Beaucoup de préparation, mais aussi une bonne dose d’ingénuité effrontée, exactement comme quand Jason fut le premier homme de la littérature grecque à prendre la mer – et il n’était qu’un jeune garçon.
Il est essentiel de ne jamais oublier, comme Alexandre le Grand le comprit en un éclair, que la victoire ne tient souvent qu’à une étincelle. Celle avec laquelle nous devons mettre le feu à nos peurs, à nos hésitations, à nos doutes pour enfin tout laisser derrière nous.
Y compris les navires qui nous clouent à la rive au lieu de nous emmener au loin. »

Après le best-seller La Langue géniale où elle a montré combien les traces laissées par le monde grec sont profondes, Andrea Marcolongo raconte son voyage personnel vers cette Ithaque tant convoitée que représente pour tous l’âge adulte. Renouant les fils entre la nuit des temps et aujourd’hui, elle nous invite à converser avec le mythe et à trouver notre part de héros.
Un livre plus étrange, à la fois plus poétique et plus affirmatif que « La Langue géniale ». Plus déconcertant peut-être, plus séduisant sûrement.
Son livre n'est ni un roman, ni un essai ; plutôt une série de réflexions, anecdotes, commentaires, harmonieusement agencés, des allers-retours permanents entre hier et aujourd'hui, entre l'Antiquité et la postmodernité, entre les héros de la mythologie et le prosaïsme de nos contemporains.
Pour ce deuxième livre, Andrea Marcolongo a choisi le mythe des Argonautes. Le mythe « le plus vieux mais aussi le plus contemporain qui soit ». Il enseigne que cinquante gaillards solidaires peuvent accomplir l’impossible, s’emparer de la fameuse Toison et revoir la Grèce, pour peu qu’ils sachent garder un cap unique, ne jamais baisser les voiles, apprendre de l’épreuve (Pathei mathos...) et toujours repartir.
L’auteure n’est pas une sorcière, ni une flibustière, et encore moins une donneuse de leçons : cette helléniste italienne se veut guide plutôt que maître. [...] Son nouvel opus est un formidable manuel de survie. Un manuel au sens qu’Epictète donnait à ce mot : Marcolongo recourt au mythe des Argonautes, quelle glose savamment, pour illustrer son expérience personnelle, souvent émouvante, et nous fournir quelques préceptes stimulants et éclairants.
Si vous visez l’héroïsme, peu importe que vous soyez novice ! Écoutez Andrea et suivez Jason, larguez les amarres, ne vous donnez pas un « alibi pour ne pas vivre » et, surtout, n’oubliez pas d’aimer. La Toison d’or vous attend, pour peu que vous le vouliez.
C'est le signe distinctif de ce livre que l'on passe incessamment de l'analyse la mieux informée à la fulgurance d'une formule savoureuse, de la réflexion à l'illumination poétique. Notre parcours en est éclairé, nous comprenons soudain ce que c'est que vivre en héros.

Livre de mythologie et de philologie, « La Part du héros » incite à quitter les chemins tracés par la crainte d’exister. Écrit par une jeune femme à la sagesse exigeante, il est un voyage intérieur d’une poignante intensité, où il est question de choisir, d’aimer, de savoir être, à la belle lumière des Grecs.
L’auteure privilégie ce qu’enseignent les Argonautes : savoir « larguer les amarres », être héros de sa propre vie, accepter de « souffrir pour apprendre », oser sans jamais se trahir, avoir ce « courage d’aimer », dont Jason et Médée restent d’éternels exemples. Oui, Andrea Marcolongo a raison : les mythes antiques parlent aux humains de tous les temps.
Pariant sur la modernité d'une très vieille histoire, Andrea Marcolongo se veut à la fois moraliste et étymologiste, autobiographe et historienne des mots.

Commentaires

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.