Arcadie
EAN13 : 9782818046005
ISBN :978-2-8180-4600-5
Éditeur :P.o.l.
Date Parution :
Collection :Fiction
Nombre de pages :448
Dimensions : 21 x 20 x 3 cm
Poids : 445 g
Langue : français

Autre version disponible :

Ebook - POL EditeurEn stock13,99 €

«Si on n’aimait que les gens qui le méritent, la vie serait une distribution de prix très ennuyeuse.» Farah et ses parents ont trouvé refuge dans une communauté libertaire qui rassemble des gens fragiles, inadaptés au monde extérieur tel que le façonnent les nouvelles technologies, la mondialisation et les réseaux sociaux. Farah pense être une fille mais découvre qu'elle n'a pas tous les attributs attendus. Cependant elle s'épanouit dans ce drôle de paradis au milieu des arbres, des fleurs et des bêtes, observant
les adultes mettre tant bien que mal en pratique leurs beaux principes : décroissance, anti-spécisme, naturisme, amour libre pour tous, y compris pour les disgraciés, les vieux, les malades... Mais cet Éden est établi à la frontière franco-italienne, dans une zone blanche sillonnée par les migrants : ses portes vont-elles s'ouvrir pour les accueillir ?

Emmanuelle Bayamack-Tam (Auteur) a également contribué aux livres...

Je viens

Je viens

Emmanuelle Bayamack-Tam

Folio

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 7,90 €
Je viens

Je viens

Emmanuelle Bayamack-Tam

P.O.L.

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 19,90 €
EbookJe viens

Je viens

Emmanuelle Bayamack-Tam

Pol Editeur

Disponible en quelques minutes ! 13,99 €
Si tout n'a pas péri avec mon innocence

Si tout n'a pas péri avec mon innocence

Emmanuelle Bayamack-Tam

Folio

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 7,90 €
EbookTout ce qui brille, roman

Tout ce qui brille, roman

Emmanuelle Bayamack-Tam

Pol Editeur

Disponible en quelques minutes ! 8,99 €
Mon père m'a donné un mari

Mon père m'a donné un mari

Emmanuelle Bayamack-Tam

P.O.L.

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 16,80 €
En savoir plus sur Emmanuelle Bayamack-Tam

2 Commentaires 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

écologie, secte, transgenre

4 étoiles

Par .

Que dire de ce roman qui aborde des thèmes aussi importants que l’écologie, l’intolérance aux ondes, le syndrome de Stockholm, les sectes, les transgenres ?

Farah est toute petite lorsqu’elle entre dans une communauté libertaire en zone blanche, sa mère ne supportant pas les ondes.

Elle évolue au milieu d’adultes plus ou moins nus et grandi au milieu de la nature et des livres.

Le récit commence quand elle a 15 ans et découvre qu’elle ne pourra jamais avoir ses règles, faute d’utérus, et que son corps se masculinise.

Mais elle est amoureuse d’Arcady, le chef de la communauté qui la fait patienter jusqu’à sa majorité sexuelle.

Farah vit dans une espèce d’Eden loin du monde, même si elle se connecte à Internet au collège.

Puis un migrant arrive qui fait basculer Farah dans la société actuelle.

J’ai aimé ce groupe très années 70 qui prône l’écologie sans le savoir.

J’ai aimé le regard de Farah sur son enfance enchantée que seuls des personnes butées qualifie de déviante.

J’ai aimé que le corps de Farah mature loin des codes sociaux et ne devienne ni femme ni homme, juste ce qu’elle veut (même si elle a du mal au début avec ces changements).

J’ai en revanche moins goûté les répétitions de l’auteure sur les catastrophes sociétales : les pluies acides, les ondes….

Un roman avec des idées intéressantes et modernes, et qui propose une autre forme de lutte.

L’image que je retiendrai :

Celle du baldaquin de verdure où Farah et Arcady font sans cesse l’amour.

https://alexmotamots.fr/arcadie-emmanuelle-bayamack-tam/

Un esprit libre dans un corps libre

5 étoiles

Par .

Voici l’un de mes coups de cœur de cette rentrée littéraire : un roman d’apprentissage moderne, non consensuel, un livre audacieux qui bouscule son lecteur, refuse tout manichéisme et parle de la société d’aujourd’hui avec acuité et fantaisie.

**Adolescence programmée**

L’héroïne, Farah, vit avec ses parents dans une communauté en zone blanche, qui échappe aux ondes électromagnétiques, à Internet et à ses dérives, et qui prône l’amour libre et global. Les pensionnaires de Liberty House ont choisi un mode de vie alternatif, autarcique et écologique, où chacun a sa place, sans discrimination : jeunes, vieux, obèses, handicapés, malades... Farah a donc grandi au milieu de la nature et des livres, sans véritable contrainte. Adolescente, elle n’est pas jolie selon les canons de papier glacé, ce qui ne l’empêche pas de séduire Arcady, le gourou de la secte, dont elle est follement amoureuse. Mais ce qui la trouble, c’est son physique à l’apparence ambigüe, un corps qui se virilise à la puberté au lieu de subir les modifications physiologiques habituelles.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u