Fugitive parce que reine
EAN13 : 9782072765629
ISBN :978-2-07-276562-9
Éditeur :Gallimard
Date Parution :
Collection :Blanche
Nombre de pages :256
Dimensions : 21 x 20 x 2 cm
Poids : 321 g
Langue : français

Fugitive parce que reine

De

Vendu par Librairie Lorguaise (Lorgues 83510)

19.00€

Autre version disponible :

Ebook - GallimardEn stock13,99 €

« Maman était une force de la nature et elle avait une patience très limitée pour les jérémiades de gamines douillettes. Nos plaies, elle les désinfectait à l’alcool à 90 °, le Mercurochrome apparemment était pour les enfants gâtés. Et puis il y avait l’éther, dans ce flacon d’un bleu céruléen comme la sphère vespérale. Cette couleur était la sienne, cette profondeur du bleu sombre où se perd le coup de poing lancé contre Dieu.» Ce premier roman raconte l’amour inconditionnel liant une mère à ses filles, malgré ses fêlures et sa défaillance. Mais l’écriture poétique et sulfureuse de Violaine Huisman porte aussi la voix déchirante d’une femme, une femme avant tout, qui n’a jamais cessé d’affirmer son droit à une vie rêvée, à la liberté.
Violaine Huisman est née en 1979 à Paris et vit depuis vingt ans à New York où elle a organisé de nombreux festivals et événements littéraires. Elle a aussi traduit plusieurs textes de l’américain dont La haine de la poésie de Ben Lerner.

2 Commentaires 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

5 étoiles

Par .

**[Fugitive parce que reine " est le coup de coeur de o n l a l u et de la librairie Tome 7 dans le](http://www.onlalu.com/2018/01/22/quoi-lire-numero-16-31772)[ q u o i l i r e ? numéro 16 > ici](http://www.onlalu.com/2018/01/22/quoi-lire-numero-16-31772)[
](http://www.onlalu.com/2018/01/22/quoi-lire-numero-16-31772)[et de la librairie Tonnet à Pau dans le numéro 33](http://www.onlalu.com/2018/06/05/quoi-lire-numero-33-34584) [> Ici](http://www.onlalu.com/2018/06/05/quoi-lire-numero-33-34584)**

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

4 étoiles

Par .

Ce livre aborde très intelligemment les dégâts de l’enfance martyre sur une personnalité excentrique.
Un peu de folie, un peu de drame, beaucoup de sensibilité, et énormément de lucidité.
Ici point de pathos!
Quel souffle, quelle épaisseur!
L’écriture est très fluide, limpide. Cette histoire difficile est paradoxalement très agréable à lire. C’est un grand livre sur l’amour filial, la transmission de mère à fille et de fille à mère, un beau roman, un très bon roman.