Souvenirs dormants
EAN13 : 9782072746314
ISBN :978-2-07-274631-4
Éditeur :Gallimard
Date Parution :
Collection :Blanche
Nombre de pages :112
Dimensions : 21 x 20 x 1 cm
Poids : 160 g
Langue : français

Souvenirs dormants

De

Vendu par Librairie Lorguaise (Lorgues 83510)

14.50€

Autre version disponible :

Ebook - GallimardEn stock10,99 €

«"Vous en avez de la mémoire..." Oui, beaucoup... Mais j'ai aussi la mémoire de détails de ma vie, de personnes que je me suis efforcé d'oublier. Je croyais y être parvenu et sans que je m'y attende, après des dizaines d'années, ils remontent à la surface, comme des noyés, au détour d'une rue, à certaines heures de la journée.»
«J'ai aussi la mémoire de détails de ma vie, de personnes que je me suis efforcé d'oublier. Je croyais y être parvenu et sans que je m'y attende, après des dizaines d'années, ils remontent à la surface, comme des noyés, au détour d'une rue, à certaines heures de la journée.»

Patrick Modiano (Auteur) a également contribué aux livres...

Rien où poser sa tête

Rien où poser sa tête

Françoise Frenkel

Folio

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 7,80 €
Nos débuts dans la vie

Nos débuts dans la vie

Patrick Modiano

Gallimard

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 12,00 €
Remise de peine

Remise de peine

Patrick Modiano

Audiolib

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 19,90 €
Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier
En stock, expédié demain 6,60 €
EbookPour que tu ne te perdes pas dans le quartier
Disponible en quelques minutes ! 6,49 €
EbookRien où poser sa tête

Rien où poser sa tête

Françoise Frenkel

Gallimard

Indisponible sur notre site
En savoir plus sur Patrick Modiano

1 Commentaire 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

souvenirs, Paris

5 étoiles

Par .

« J’ai aussi la mémoire de détails de ma vie, de personnes que je me suis efforcé d’oublier. Je croyais y être parvenu et sans que je m’y attende, après des dizaines d’années, ils remontent à la surface, comme des noyés, au détour d’une rue, à certaines heures de la journée. »

Ainsi suit-on les souvenirs du narrateur au fil de sa pensée.

Avec toujours ce fil directeur de la ligne de métro qui s’éclaire quand on lui demande un chemin : à chaque station correspond un bouton de clavier.

Une lecture agréable par un temps brumeux de saison.

L’image que je retiendrai :

Celle des loupiotes des stations de métro qui s’éclairent pour indiquer le chemin.

http://alexmotamots.fr/souvenirs-dormants-patrick-modiano/