L'art de perdre  ( Prix Goncourt des Lycéens 2017 ), Goncourt des Lycéens - 2017
EAN13 : 9782081395534
ISBN :978-2-08-139553-4
Éditeur :Flammarion
Date Parution :
Collection :Littérature française
Nombre de pages :512
Dimensions : 21 x 14 x 3 cm
Poids : 558 g

L'art de perdre ( Prix Goncourt des Lycéens 2017 )

Goncourt des Lycéens - 2017

De

Vendu par Librairie Lorguaise (Lorgues 83510)

22.00€

Autre version disponible :

Ebook - FlammarionEn stock14,99 €

L'Algérie dont est originaire sa famille n'a longtemps été pour Naïma qu'une toile de fond sans grand intérêt. Pourtant, dans une société française traversée par des questions identitaires, tout semble vouloir la renvoyer à ses origines. Mais quel lien pourrait-elle avoir avec une histoire familiale qui ne lui a jamais été racontée ?
Son grand-père Ali, un montagnard kabyle, est mort avant qu'elle n'ait pu lui demander pourquoi l'Histoire avait fait de lui un "harki". Yema, sa grand-mère, pourrait peut-être lui répondre mais pas dans une langue autre que Naïma comprenne. Quant Hamid, son père, arrivé en France à l'été 62 dans les camps de transit hâtivement mis en place, il ne parle plus de l'Algérie de son enfance. Comment faire ressurgir un pays du silence ?

Dans une fresque romanesque puissante et audacieuse, Alice Zeniter raconte le destin, entre la France et l'Algérie des générations successives d'une famille prisonnière d'un passé tenace. Mais ce livre est aussi un grand roman sur la liberté d'être soi, au-delà des héritages et des injonctions intimes ou sociales.

--------------------------
Prix des Libraires de Nancy-"Le Point"
Prix littéraire Le Monde - 2017
Prix Landerneau des lecteurs - 2017

Alice Zeniter (Auteur) a également contribué aux livres...

Croire au matin, Cinq écrivains à la rencontre de Charles Palant, rescapé d'Auschwitz

Croire au matin, Cinq écrivains à la rencontre de Charles Palant, rescapé d'Auschwitz

Noëlle Châtelet, Alice Zeniter, Mazarine Pingeot, Alexandre Jardin, Elisabeth Brami

Calmann-Lévy

Précommande, réservé ou expédié chez vous le 17/01/2018 17,50 €
Où est le pouvoir ?

Où est le pouvoir ?

Jean Birnbaum

Folio

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 6,60 €
Un ours, of course

Un ours, of course

Alice Zeniter

Actes Sud

Indisponible sur notre site
Juste avant l'oubli, prix Renaudot des lycéens
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 19,00 €
Sombre dimanche

Sombre dimanche

Alice Zeniter

Le Livre De Poche

En stock, expédié demain 6,90 €
Sombre dimanche / roman, roman

Sombre dimanche / roman, roman

Alice Zeniter

Libra Diffusio

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 23,75 €
En savoir plus sur Alice Zeniter

Vidéo

Alice Zeniter nous parle de son livre "L'Art de perdre" (éditions Gallimard), dans l'émission Dialogues littéraires, réalisation : Ronan Loup.
Interview par Laurence Bellon.

Dossier relatif au livre "L'art de perdre ( Prix ..."

4 Commentaires 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

"c'est long de faire ressurgir un pays du silence"

5 étoiles

Par .

"C'est long de faire ressurgir un pays du silence".
Que faire face au silence? Naïma, 30 ans, galériste ne connaît presque rien de l'Algérie, qui se résume au HLM où vit sa grand-mère Yema et à quelques babioles de folklore. Alors qu'elle doit aller en Algérie pour préparer la rétrospective d'un artiste, elle se confronte à son histoire.
D'une écriture pleine de retenue, Alice Zeniter réunit ses quelques souvenirs familiaux et tâtonne afin de tenter de donner un sens ou une cohérence d'ensemble à une histoire que personne ne lui a jamais racontée. On sent de manière très palpable la crainte de se tromper, d'être injuste, de blesser les vivants, mais également de tromper les morts et leurs secrets.

[Lire la suite ...]

Contre silence et tabou

5 étoiles

Par .

Voici le roman dont on parle le plus en cette rentrée. Avec courage et talent, Alice Zeniter y rouvre un chapitre de l’histoire franco-algérienne à travers une fresque familiale déployée sur trois générations. Ambitieux et prenant !

**Pays perdu**

A l’occasion d’un projet d’exposition pour la galerie d’art où elle travaille, Naïma se plonge dans l’histoire de l’Algérie, pays d’origine du peintre à l’honneur, mais aussi de son père et de son grand-père. Ces derniers ne lui ayant jamais parlé de ses racines, elle ne sait presque rien des raisons de leur immigration, ni des souffrances et humiliations enterrées sous des années de silence. Ali, le grand-père, était cultivateur d’oliviers en Kabylie.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

Authentique et Bouleversant

5 étoiles

Par . (Librairie Richer)

Un roman d’une puissante profondeur qui traite d’un sujet longtemps considéré tabou : la guerre d’Algérie et le rapatriement des harkis en France.
Sylvie Jeanne, lectrice.

« L’Art de Perdre » parle de l’Algérie coloniale et de la guerre d’indépendance qui mit des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants dans une situation des plus catastrophique. « …Ceux que le FLN a tués sont des traîtres à la nation algérienne et ceux que l’armée a tués des traîtres à la France. Ce qu’a été leur vie ne compte pas : c’est la mort qui détermine tout. » « Et tout l’honneur dont Ali aura fait preuve de son vivant disparaître d’un mouvement de lame pour l’afficher comme un traître mort.»

[Lire la suite ...]

5 étoiles

Par .

"Naïma est une jeune galeriste parisienne. Jeune femme moderne, elle n'a conservé de ses origines algériennes que son regard sombre, ses boucles brunes et quelques souvenirs de réunions familiales dans une H.L.M de Normandie. Alors qu'elle doit organiser une rétrospective sur un artiste algérien, elle s'interroge sur ses racines et son histoire familiale dont elle ignore tout.
Mais la plupart des témoins et des acteurs ont disparu ou préféré oublier. Si Naïma doit composer avec les vides et les pleins, Alice Zeniter choisit de rendre le lecteur omniscient en lui livrant l'épopée de la famille Zekkar sur trois générations entre l'Algérie et la France. Trois générations, trois époques, trois façons d'envisager son rapport au monde et à sa culture qu'elle soit arabe ou française, comme les trois parties du récit qu'Alice Zeniter nous propose. De l'Algérie d'Ali le grand-père kabyle à la France de Naïma qui tente de construire sa propre identité, de conserver sa liberté d'être en dépit des héritages qu'on lui assigne.
Dans cette grande fresque romanesque, Alice Zeniter nous raconte l'Histoire à hauteur d'individu. Pas de jugements, pas de partis pris, mais un regard juste et sensible pour nous parler de transmission, de choix, de liberté et de silence.
Un texte puissant à découvrir."