Un certain M. Piekielny
EAN13 : 9782072741418
ISBN :978-2-07-274141-8
Éditeur :Gallimard
Date Parution :
Collection :Blanche
Nombre de pages :272
Dimensions : 21 x 20 x 1 cm
Poids : 283 g
Langue : français

Un certain M. Piekielny

De

Vendu par Librairie Lorguaise (Lorgues 83510)

19.50€

Autre version disponible :

Ebook - GallimardEn stock13,99 €

«"Quand tu rencontreras de grands personnages, des hommes importants, promets-moi de leur dire : au n° 16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait M. Piekielny..." Quand il fit la promesse à ce M. Piekielny, son voisin, qui ressemblait à "une souris triste", Roman Kacew était enfant. Devenu adulte, résistant, diplomate, écrivain sous le nom de Romain Gary, il s’en est toujours acquitté : "Des estrades de l’ONU à l’Ambassade de Londres, du Palais Fédéral de Berne à l’Élysée, devant Charles de Gaulle et Vichinsky, devant les hauts dignitaires et les bâtisseurs pour mille ans, je n’ai jamais manqué de mentionner l’existence du petit homme", raconte-t-il dans La promesse de l’aube, son autobiographie romancée. Un jour de mai, des hasards m’ont jeté devant le n° 16
de la rue Grande-Pohulanka. J’ai décidé, ce jour-là, de partir à la recherche d’un certain M. Piekielny.»
Né en 1987, François-Henri Désérable est l’auteur, aux Éditions Gallimard, de Tu montreras ma tête au peuple et d'Évariste.

François-Henri Désérable (Auteur) a également contribué aux livres...

Évariste

Évariste

François-Henri Désérable

Folio

En stock, expédié demain 6,60 €
Tu montreras ma tête au peuple

Tu montreras ma tête au peuple

François-Henri Désérable

Folio

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 6,60 €
Évariste

Évariste

François-Henri Désérable

Gallimard

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 16,90 €
EbookÉvariste

Évariste

François-Henri Désérable

Gallimard

Indisponible sur notre site
Tu montreras ma tête au peuple

Tu montreras ma tête au peuple

François-Henri Désérable

Folio

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 6,60 €
EbookTu montreras ma tête au peuple

Tu montreras ma tête au peuple

François-Henri Désérable

Gallimard

Indisponible sur notre site
En savoir plus sur François-Henri Désérable

Vidéo

François-Henri Désérable nous parle de son livre "Un certain M. Piekielny" (éditions Gallimard), dans l'émission Dialogues littéraires, réalisation : Ronan Loup.
Interview par Laurence Bellon.

2 Commentaires 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

5 étoiles

Par .

[**CET OUVRAGE FAIT PARTIE DE NOTRE SELECTION **](http://www.onlalu.com/quoilire?ql=29183)
[**q u o i  l i r e ?**](http://www.onlalu.com/quoilire?ql=29183)

[**Bernard Lehut (RTL) a aimé " Un certain M. Piekielny " de François-Henri Désérable et il nous dit pourquoi.**](http://www.onlalu.com/2017/08/23/bernard-lehut-rtl-a-aime-un-certain-m-piekielny-de-henri-francois-deserable-28633)

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

écriture

5 étoiles

Par .

Je savais que ce M. Piekelny me disait quelque chose. J’avais lu ou entendu plusieurs fois ce nom si particulier. En cherchant bien, je me rappelai qu’il était important que les hommes politiques se rappellent de ce nom.

Bien sûr, je l’avais lu dans La promesse de l’aube de Romain Gary.

De Romain Gary, je ne savais pas grand chose. Adepte, depuis mes études, du : le texte compte plus que l’auteur, j’avais goûté le roman sans chercher particulièrement des renseignements sur son auteur.

M. Désérable a bien voulu éclairer ma lanterne dans son roman en parlant de l’enfance, de la vie et de la mort de l’auteur.

Mais il parle aussi du destin tragique des Juifs de Vilnius pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Il nous parle aussi de lui-même et de sa passion pour le hockey, de sa mère qui tenait absolument à lui faire faire des études de droit, de sa découverte de la littérature.

Il nous parle enfin du roman, qui est la vraie vie, la vie véritablement vécue, et qui ne peut pas être conforme à la réalité.

J’ai aimé les clins d’oeil aux Grands Romans de la littérature mondiale (même si je ne les ai sans doute pas tous vu).

J’ai aimé les significations des noms de famille.

Une écriture exigeante et pleines de références qui rend homme au Grand Homme qu’était Gary plus qu’à ce mystérieux M. Piekelny.

L’image que je retiendrai :

Il est souvent question d’aube dans ce roman. Etrange coïncidence.

Quelques citations :

Il ne faut que deux choses dans la vie : de bonnes chaussures et un bon lit. On passe deux tiers de son temps dans les unes, et un tiers dans l’autre. (p. 69)

Tu peux enfouir le passé, me dit mon grand-père, tu ne l’empêcheras pas de ressurgir. (p.93)

Il est tout puissant. Il écrit. Il ne pense qu’à cela. Ecrire. Tenir le monde en vingt-six lettres et le faire ployer sous sa loi. (p.259)