LA GRANDE LIBRAIRIE Mercredi 5 octobre 2022 : Sylvain tesson, Sandrine Collette, Lionel Duroy, Philibert Humm, Annie Ernaux

Le Prix Nobel de littérature a été attribué ce jeudi 6 octobre 2022 à Annie Ernaux. En attendant de la retrouver dans La Grande Librairie, vous pouvez revoir en intégralité l’émission spéciale que nous lui avions consacrée à l'occasion de la sortie du "Jeune homme" (Gallimard) !
Sylvain Tesson : Blanc
Sylvain Tesson publie Blanc (Gallimard). Après l’Islande, l’Himalaya, le Tibet, la Sibérie, ou encore l’Afghanistan, le plus flamboyant de nos écrivains-voyageur traverse la chaine des Alpes à skis. Pendant quatre ans, chaque hiver, Sylvain Tesson et son ami grimpeur et guide de montagne, Daniel du Lac, ont arpenté les sommets de Menton jusqu’à Trieste. Une traversée de plus de 1 600 km, entre la France, l’Italie et la Suisse, en passant par l’Autriche et la Slovénie. Une aventure entre méditation, poésie et ascension.
Sandrine Collette : On était des loups
Deux ans après le succès de Et toujours les Forêts, Sandrine Collette publie On était des loups (JC Lattès). En plein cœur de montagnes reculées, dans une forêt aussi inquiétante que celles des contes de notre enfance, un homme, loup solitaire, se retrouve seul avec son fils de 5 ans. La mère vient de mourir, tuée par un ours. Mû par la colère et le chagrin, il va devoir composer avec l’enfant terrifié. Sur la route. Un roman intense et tranchant, très remarqué par les lecteurs et les libraires en cette rentrée.
Lionel Duroy : Disparaître
A 70 ans, Lionel Duroy a décidé de Disparaître (Mialet-Barrault) pour épargner le spectacle de son vieillissement à ses enfants. Partir pour ne pas dépérir. Après les avoir prévenus de son aller sans retour, il enfourche son vélo, direction Stalingrad, ou plutôt Volgograd. Une pérégrination vers l’est jusqu’au delta du Danube, à travers les lieux qui l’ont toujours fasciné. Un récit grave et mélancolique où l’auteur se confronte à ses vieux démons.
Philibert Humm : Roman fleuve
Et enfin, un premier roman surprenant et drôlement audacieux : Roman fleuve (Equateurs) de Philibert Humm. Aventurier téméraire, c’est avec deux de ses amis que Philibert Humm décide de parcourir la Seine, du Pont de Garigliano, à Paris, jusqu’à Honfleur ! A bord d’une embarcation qu’ils ont confectionnée eux-mêmes et qu’ils nomment à juste-titre leur « bateau », les trois hommes voguent la galère. Une épopée loufoque, fantasque et proprement hilarante.